Door to new world

Pourquoi toujours foncer vers une porte ouverte ?

Vous avez déjà observé le comportement humain dans des endroits banals comme le métro? Il y a 2 moments importants à analyser. Les escalators, et les portes non-automatiques de sortie.

Dans ce petit billet, je vais adapter un principe philosophique à la gestion de votre communauté et même à la vie en général.

Mon observation :

J’ai eu l’idée de faire ce billet il y a un mois quand j’ai été pris dans un groupe de fous furieux voulant prendre un élément très banal pour le francilien que je suis : L’escalator.

J’ai donc observé pendant 1 mois le comportement des gens dans ce métro et aujourd’hui je peux vous le dire : Oh mon dieu que c’est affligeant.

1ère observation : L’escalator

Si comme moi vous prenez souvent l’escalator dans vos transports en commun respectifs, vous aurez remarqué qu’il y a un troupeau qui s’amasse devant cet outil mécanique remplaçant nos mollets et nos cuisses quand il faut monter à l’étage supérieur. Aveuglé par ce mouvement continu d’acier, l’homme se pousse, se bouscule, s’insulte parfois pour atteindre cet ultime but : monter. Il ne voit pas ce grand boulevard désert : L’escalier. Pourquoi ?

Citations des personnes interrogées dans la foule :

La question  » Pourquoi attendre pour les escalators alors que les escaliers sont libres ? »

« J’attends un peu mais au final je suis gagnant  »
 » C’est trop fatiguant l’escalier  »
 » je suis le mouvement, je réfléchis pas trop  »

Nous reviendrons là-dessus plus tard.

L’analyse : Les gens préfèrent finalement la facilité et la rapidité pour atteindre un but sans trop réfléchir puisque tout le monde le fait.

2ème observation : Les portes

C’est l’observation qui m’a vraiment le plus amusé. Je me suis mis tous les matins et tous les soirs dans les wagons d’où je vois les portes. Et j’observe cet amas d’humains avec pour choix 3 portes dont une ouverte par la première personne qui passe par là.

Tous ces hommes et ces femmes qui attendent de pouvoir passer par la seule porte alors que les 2 autres sont la à attendre qu’on les pousse.

J’ai aussi posé une question très importante à certaines personnes.

 » Pourquoi ne pas ouvrir la porte à coté ? « 

La majeure partie des réponses étaient « Je ne sais pas c’est plus pratique. ».

« Cela va plus vite « , C’est quand même facile de dire ça quand on fait la queue devant une porte.

Analyse : C’est plus pratique de passer par la porte car cela va plus vite.

Et là, vous vous dites où est-ce que je veux en venir ?

Transformons le concept.

La porte ouverte est un concept de communauté déjà créé. Les portes fermées sont des zones encore inexplorées dans la création de communauté.

La plupart des communautés qui voient le jour reprennent différentes idées qui ont déjà fait leurs preuves mais il n’y a pas de réelle innovation. Combien de forum meurent car ils n’arrivent pas à faire comme leurs voisins. Le pire c’est qu’ils ne comprennent pas que le fait de ne pas innover est la première cause de mortalité d’un forum. Cela entraîne tout ce qui fait qu’un forum ferme : Démotivation d’un staff, les membres désertent, l’envie n’est plus là. Et d’autres forums un peu plus actifs qui ont reproduit le même concept se remplissent puis meurent. En cercle vicieux.

Finalement pourquoi les gens n’ouvrent pas ces fameuses portes? Peut-être la peur qu’elles soient fermées et d’avoir la honte. Peut-être que derrière il y a un fossé. Et tout ce que l’inconscient peut produire comme peur.

Alors qu’au final en ouvrant ces portes il ne se passe rien de méchant, bien au contraire car on double tout le monde et on s’en sort bien mieux.

Comment ouvrir la porte, comment prendre les escaliers dans une communauté?

  • Soyez créatif : vérifiez que vos idées n’ont pas déjà été utilisées.
  • Prenez des risques : Ne dites pas non à une idée nouvelle, réfléchissez toujours. Une idée brute doit toujours être creusée.
  • Arrêtez de suivre un troupeau de zombies, prenez votre propre chemin, il est souvent meilleur car c’est dans vos pas que vous marchez.
  • N’écoutez pas les mauvaises langues qui vous disent d’aller au plus simple (90 % de leurs critiques sont dues à la jalousie).

Ce type de conseil s’adapte aussi pour la création graphique 🙂

Ne suivez pas, créez votre chemin.

Cela marchera mieux pour vous.

Vincent0

2 Commentaires

  1. Encore un article passionnant à lire ! Je me permettrai de reprendre l’analogie pour expliquer la stratégie de développement d’une communauté ! La peur de l’inconnu paralyse, il faut oser pour prendre un nouveau chemin. Les habitudes rassurent et le nombre aussi, si la majorité suit cette route, c’est qu’elle est forcément bonne ? D’où la nécessité de porter un nouveau regard pour découvrir de nouvelles directions et tester pour tracer sa propre route. Merci !

Laisser un commentaire