darwin

Lettre Ouverte à Charles Darwin

Tu en es où toi sur l’échelle de l’évolution, si tu te poses la question, tu es tombé au mauvais endroit … Ici, j’ai juste écrit une petite lettre à Darwin pour une chronique sur Radio Campus Paris, ça parle télé réalité, Darwinisme et capitalisme. Tu peux commenter si tu aimes, si tu préfères troller tu peux aussi si c’est argumenté ! Bonne lecture !

Charles, je sais que tu m’écoutes, vu que tu m’as harcelé de SMS depuis l’émission du 7 février 2014 où je déclarai mon amour platonique à Maslow … Ne sois pas jaloux de ça je t’en supplie mais je fais en fonction de mon coeur et je t’avoue que j’ai toujours eu plus d’affection pour les psychologues que pour les naturalistes, surtout quand tout petit un amalgame facheux avec les naturistes m’a fait croire que tu étais l’un des plus célèbres mec à poil de ton époque. Mais sache qu’aujourd’hui je répare l’erreur car finalement avec le recul j’aurai du commencer par toi, et puis mince c’est vrai quoi c’est toi l’ainé. Bref.

Mon Charles, 99 ans après ta publication la plus célèbre de toute: « De l’origine des espèces» un homonyme à toi beuglait dans un micro : « Je vous ai compris » et franchement quand on voit le bordel que tu as mis à l’époque avec ton papier, c’est toi qui nous avais compris parce qu’excuse moi du peu, mais en vendre 1250 exemplaires le jour de sa sortie en 1858 c’est franchement pas mal, un chiffre à faire rougir de jalousie Boutin qui en a vendu 38 du sien de bouquin… En plus toi aussi tu t’es marié avec quelqu’un de ta famille … comme quoi ça fait pas tout.

Bon – Fin d’aparté commercial, revenons entre 1858 et 1860 où tu as été la victime du mot à la mode : «Hérétique» et si Hipster commence par la même lettre ça n’a rien à voir avec un complot illuminati, soyons bien d’accord, c’est juste qu’il faut bien donner des noms à des trucs qu’on ne comprend pas quand ils arrivent quoi. En parlant d’Hipster, tu m’expliqueras cette barbe de rebelle que tu t’es laissé pousser en 1866 ?

Parce que c’est en 1860 que tout le monde te tape dessus, enfin tout le monde, je te laisse juger mais les citations du genre « Euh mon Charlou c’est quoi ton délire avec l’homme descend du singe, c’est pas trop cool d’avancer de telles choses sans preuves divines …» ne laisse peu de doutes sur ton public réfractaire.

Bon toi, ça t’a fait marrer à l’époque parce qu’en aucun cas tu parlais de l’humain dans ton bouquin, Ce qui prouve qu’en 1860 comme en 2015 il y a toujours des types qui critiquent des bouquins sans les avoir lus, question de budget marketing, j’imagine .. Bon faut dire que personne ne les écoute vraiment non plus, mais faut bien faire croire à la ménagère qu’il y a de la culture à la télé quand même.

Puis finalement, le truc intéressant dans tes différents bouquins, c’est ta théorie sur la sélection naturelle basée sur 3 principes clés : Variation (Beaucoup d’individus différents ), adaptation (Les plus adaptés survivent), hérédité (Les avantages acquis de l’adaptabilité sont héréditaires) … Et je t’avoue que quand j’ai vu que Herbert Spencer commence à causer de Darwinisme Sociale et la notion de survie du plus apte, mes yeux ont brillé, un lien siociologique avec de la biologie, je me sentais tout chose … !

Et puis il y a eu la télé-réalité. … Je le vois ton petit sourire en coin … parce que tu vois où je veux en venir .. du coup pour ton plus grand plaisir j’ai fait aussi ma sélection, bon contrairement à toi, je l’ai joué feignant et j’ai pas passé 5 ans sur un bateau pour me la jouer Magellan qui lui a fait le tour du monde, je te le rappelle en 3 ans (Bon il n’a pas fini le voyage mais c’est comme-ci) et puis pour te foutre les boules le record du monde actuel c’est 45 jours … Et Bim.

Bref ta sélection naturelle adapté à la télé-réalité c’est pas trop ça ….

 

Par exemple dans un jeu télé appelé le maillon faible, 2 couillons gardent le mec, le plus brillant jusqu’en demi finale pour accumuler le fric et à la fin se disputent le magot … Dans ce concept le plus malin c’est le moins malin
Ce qui me fait penser à une émission de survie où ton principe d’adaptation devrait être la principale force, c’est vrai qu’au début la sélection naturelle des survivants se fait tranquillou autour d’un feu tant que les enjeux sont collectifs, on garde les forts, on élimine les faibles. Mais dès que les enjeux deviennent individualistes ça se gâte, c’est pas celui qui s’est adapté le mieux, ni le plus fort qui gagne … C’est le plus politique, le plus vicieux et le plus mesquin … Bien sur tu dirais que pour survivre face au plus fort, il s’est adapté à la situation. Mais quand tu vois que le but du jeu se base sur le fait que les candidats donnent le meilleur d’eux mêmes bah à la fin la promesse n’est pas vraiment là quoi.

Tiens une autre émission dans le même genre, La Voix, ouais c’est con comme nom et c’est pas un concours d’orateur, mais une espèce de télé-crochet où l’on ne juge que la voix, à l’aveugle, mais ceux qui votent à la fin, voit bien la gueule du type. Du coup, ça biaise un peu le délire et finalement celui qui pour gagner doit avoir la plus belle voix, se transforme en celui qui a la plus belle gueule et la plus belle voix … question de pondération …

Je te passe toutes les émissions du type «Insérer une ville ou une origine cliché et un coin festif de la planète» Où tu enfermes la perle de l’hérédité planétaire dans une villa et tu leur fait faire des trucs de ouf comme du jet ski ou aller en discothèque.

Le but officiel du bouzin c’est de faire d’eux les rois de la ville … Du genre au pays des aveugles, le borgne serai roi. Mais le but officieux est clairement s’adapter à ton environnement pour se reproduire le maximum de fois, donc ça correspond un peu à ta théorie vu que tout est réuni, Variation (Ibiza ça fait du monde), Adaptabilité (Comment devenir le plus superficiel possible pour plaire à la plus superficielle possible ? Et vice versa) et bien sur le principe d’hérédité où tout ce beau monde qui se reproduit fera des enfants avec comme principale qualité : Être encore plus superficiel que ses parents … Génial non ?

Alors tu vois finalement si j’ai choisi Maslow en premier, c’est que toi ton truc c’était la nature et Maslow lui c’était les humains … Donc pour conclure, il vaut mieux que ça soit la nature qui suivent tes principes parce qu’avec le bordel qu’on est en train de foutre sur la planète, il vaut mieux que ça soit eux qui suivent le darwinisme et cette force d’adaptation que tu leur as trouvée parce que nous on a choisi un autre délire : Le Capitalisme ….

Mais ça c’est autre une histoire.

Aller bisous !

Vincent0

Laisser un commentaire