test

De la naissance d’une idée à la création d’un concept

« J’ai une idée !!!! » Cette courte phrase qui peut en dire long, elle traverse notre esprit comme un éclair et finit par retomber comme un soufflet au fromage, car on n’a pas confiance en elle, parce qu’on se dit qu’elle existe déjà. Mais le plus important ce n’est pas d’avoir une idée, c’est d’y croire, de la rendre vivante comme le Dr Frankenstein a rendu sa créature vivante et pour ça il y a qu’un mot : Conceptualisation

Dis papa comment on fait les idées ?

« Alors tu vois cette bouteille de lait ? » Plus sérieusement, pour faire naitre une idée, il faut une rencontre amoureuse forte entre une envie (gamète femelle) et un besoin (gamète mâle). Ils vont apprendre à se connaitre, s’installer ensemble autour d’une vision fédératrice et d’un partage mutuel jusqu’au jour où ! Comprendre leurs différences pour pouvoir les combler. Un besoin et une envie peuvent vivre toute leur vie ensemble sans pour autant donner naissance à une idée. L’idée nait d’une osmose parfaite entre un besoin et une envie.

 

La différence entre l'envie et le besoin

La différence entre l’envie et le besoin

La naissance d’une idée

Grande Émotion aujourd’hui ! Votre envie et votre besoin vous annoncent qu’ils attendent un heureux évènement. Son petit nom : Idée. Son poids : 70 ng (Nano Grammes) environ. C’est le choc, votre vie peut changer, vous ne savez pas comment faire, comment l’éduquer comment la faire grandir, comment lui donner de l’importance dans votre vie si bien rangée. Alors vous demandez conseil … mais les conseils sont donnés par rapport aux idées qu’ils ont élevées, à leur vision de l’éducation de leurs idées et pas forcément la vôtre et vous vous découragez. Et pourtant ce n’est qu’un embryon.

 

cheminementidée

Sur le schéma ci-dessus, vous voyez la courbe de croissance de votre idée. Quand on vous annonce la bonne nouvelle, vous êtes en joie mais le doute s’installe petit à petit, vous vous posez un tas de questions. Est-ce que j’en suis capable ? Vous ne savez pas comment elle va grandir et vous demandez conseil :

– à vos proches, vous continuez à stagner, vous n’avancez pas, leur expérience n’est pas la vôtre.

– alors vous regardez les sites internet, vous lisez les livres, vous renseignez sur ce qu’il se fait de mieux, mais vos doutes ne font qu’augmenter car vous voyez la tâche qu’il vous reste à accomplir.

– il ne vous reste que les experts, les fameux spécialistes qui ont fait tellement de chose dans leur vie, qu’ils vont forcément avoir une idée de votre idée. Ils vont prendre votre idée et l’analyser puis vous ressortir leur ressentiment pas le vôtre.

– Puis il y a vous le seul vrai frein de l’accroissement d’une idée, l’esprit humain à autant la force de se motiver que de se démotiver et si vous écoutez tout le monde, vous êtes sûr qu’à la fin vous vous direz, ce n’est pas une bonne idée, et vous avez tellement de doutes que vous êtes prêt à tout abandonner.

Mon conseil ? Laissez la naitre ! Si vous y croyez vous même, vous êtes capable d’aller loin. (Pour ressortir de l’image que je donne, n’engagez pas trop de frais tant que vous n’êtes pas sûr à 200 % que ça va marcher. Sinon vous risquez gros)

Tous les filtres que vous venez de passer ont leurs propres besoins et envies qui cherchent à mettre au monde leurs idées. Parfois une idée est descendue par jalousie, par méconnaissance de la paternité de cette idée. C’est pour ça lorsque vous présentez votre idée, comme quand Rafiki a présenté Simba, soignez et cadrez la présentation, soyez déjà sûr que vous tenez les rennes de votre idée et quels sont vos objectifs, que votre idée peut germer tranquillement et grandir en vous sans soucis. Vous savez où vous allez et on ne peut pas vous remettre en cause sur le fond mais seulement sur la forme pour la faire évoluer dans de meilleures conditions.

Petite idée deviendra grande

Saisir une idée, c’est une opportunité de créer.

Vous connaissez le concept de l’idéosphère ? Ce mot qui apparut pour la première en 1979 dans le livre  » Le gène égoïste  » de Richard Dawkins, qui explique comment les idées se créent et se développent dans une dimension parallèle (pour notre exemple, il s’agit de l’endroit où vivent les cigognes). Si nous continuons sur ce débat nous entrons dans l’intelligence collective donc pour rester concentrés sur nous-mêmes. Nous n’aborderons qu’une infime partie du monde des cigognes.

L’idéosphère peut expliquer pas mal de choses : comme pourquoi 2 personnes, voire plus, peuvent avoir la même idée en même temps. C’est une façon de rationaliser l’imaginaire, mais le fait est bien là, vous n’êtes jamais seul à avoir une idée.

Désolé, votre idée ne vous appartient pas vraiment mais ce que vous allez en faire va la rendez unique, quelque chose qui vous appartient vraiment.

Une idée devient votre idée.

 Quand votre idée devient un concept

La conceptualisation (enfin nous y voilà), l’art de matérialiser une idée, pour qu’elle prenne forme, pour lui donner une image, une représentation physique. C’est finalement le moment le plus délicat pour la vie d’une idée.

Est-ce que mon idée est capable d’affronter le grand monde ?

À ce niveau plusieurs options se présente à vous :

  • La garder pour vous : Vous n’y croyez plus, vous n’avez pas le temps, vous préférez ne prendre aucun risque.
  • La faire grandir : Lui donner vie, la chérir, lui donner tout le confort dont elle a besoin pour qu’elle devienne Concept et Autonome
  • La donner à quelqu’un d’autre : Vous ne vous sentez pas avoir les épaules de la garder, vous pouvez toujours la donner à quelqu’un qui a plus les moyens que vous de réaliser votre idée.

Choix difficile ? Même pas en rêve.

Si vous en êtes arrivé là, c’est que votre idée vaut le coût d’être vécue et concrétisée (sans vous ruiner bien-sûr)

Faites la grandir

Pour vous aider voici une liste non exhaustive des façons de conceptualiser une idée.

  • Si vous vous lancez, ne reculez que si vous mettez votre vie familiale et votre santé en danger.
  • Prenez le temps d’écrire les étapes d’apprentissage : Vous devez apprendre à connaitre votre idée avant de lui donner un nom et une ambition.
  • Renseignez-vous sur la paternité de votre idée, son origine.
  • Achetez-vous un carnet et un stylo (Pour les idées, je ne suis pas numérique, je trouve que ça n’a pas d’âme, j’aime voir naitre mes concepts sur papier)
  • N’oubliez pas qui vous êtes et ce que vous faites
  • Faites des schémas, les mots ne formalisent rien, ils ne font qu’expliquer.
  • Ne parlez pas de votre idée tant qu’elle n’est pas conceptualisée. Une idée n’appartient à personne.
  • Evitez les destructeurs – Favorisez les constructeurs.

Le concept est à la fois fascinant et torturant, votre idée va être remise en cause par vous sans cesse mais vous devez aller au bout sans vous retourner sinon vous ressentirez un manque toute votre vie.

Pour conclure : je vous conseille de bien choisir les idées que vous voulez voir naître. Ne vous jetez pas à corps perdu dans chaque quête du concept. Et n’oubliez pas.

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises idées, il n’y a que des bons ou des mauvais résultats

PS : Si cet article vous a plu et que vous voulez connaitre l’histoire suivante :  » De la naissance d’un concept à la création d’un projet  » Faites-moi signe.

Vincent16

19 Commentaires

  1. Je te fais signe ! J’aime bien l’article mais j’ai juste une petite question sur le shéma besoin&envie est-ce que l’envie dans certain cas (voir dans tous) ne peut pas être définie comme « l’idée ». Je m’explique : j’ai besoin de confort (besoin) => jacuzzi (envie ET idée si cela n’existe pas déjà).L’approche serait donc plus : constat d’un besoin chez les gens, on cherche LA chose (materielle ou immaterielle) qu’ils auront envie d’utiliser et qui comblera leur besoin = l’envie ET l’idée). J’ai peut être pas été très clair mais est ce que c’est une autre approche et si oui, est ce qu’elle bonne ?

    • Bonjour Alexandre,

      Le besoin : Confort
      L’envie : Un bain dans un Jacuzzi
      L’idée : Trouver un Jacuzzi me permettant d’assouvir mon besoin et mon envie en même temps. Donc un Jacuzzi Confortable.

      Si ton besoin n’a pas d’envie existante, à toi de la créer, c’est qu’une idée peut prendre le dessus sur l’envie.

  2. Laura

    Super article. Merci

  3. Super article vraiment ! Je me retrouve totalement dans ces « étapes-doutes » et ça fait du bien de lire que finalement, c’est universel et que c’est le chemin d’une idée 🙂 Super Je partage !
    Car justement mon idée en cours de projet bien avancé c’est > http://www.boostyweb.fr 😉

  4. Nadia

    Article génial. Ca m’encourage et me conforte dans mes choix.

  5. doison

    Bonjour Vincent et merci pour cet article motivant, je te fais donc signe pour la suite, a bientôt, Pierre

  6. Carine KOFFI

    « …Votre idée ne vous appartient pas vraiment, mais ce que vous allez en faire va la rendre unique, quelque chose qui vous appartient vraiment ».
    Votre article me parle tellement…
    MERCI

    • leclercq

      Henri.leclercq@club-internet.fr Ris-Orangis juin 2015

      MESDAMES, MESSIEURS, BONJOUR,

      DANS LE CADRE DE L’INNOVATION MÉTHODOLOGIQUE, LA RSE, LA CHARTE MARIANNE

      POUR LA PROGRESSION DE L’EMPLOI, LA COMPÉTITIVITÉ, LA CROISSANCE

      J’AI TROIS PREMIÈRES IDÉES À SOUMETTRE POUR AVOIR VOTRE AVIS !

      L’IDÉE N° 1. Sur l’innovation ouverte

      Le manuel d’Oslo et le Concours mondial “INNOVATION 2030” font mention de

      « L’INNOVATION NON TECHNOLOGIQUE  »

      pour progresser, aller de l’avant, innover plus, peut-on adopter la nouvelle appellation

      « L’INNOVATION MÉTHODOLOGIQUE » ?

      L’IDÉE N° 2. Sur la Responsabilité Sociale des Entreprises, la RSE

      Les grandes entreprises nationales françaises ont deux comportements :
      1. D’un côté, elles prêchent la RSE !
      2. D’un autre côté, elles ont le syndrome de la « SCIENCE INFUSE »,
      à l’image des Américains le «  NOT INVENTED HERE » !

      Peut-on remédier à ces deux comportements contradictoires, paradoxales, antinomiques ?

      Suggestions : rechercher un LEADER NATIONAL de L’INNOVATION MÉTHODOLOGIQUE et à
      d’autres niveaux, solliciter l’intervention des Directeurs des Relations Humaines, agents de liaison entre les Directions générales et les porteurs de projet innovant ! Lancer un avis de recherche !

      L’IDÉE N° 3. Un TRAVAIL actualisé, modernisé, nouveau à partir de la page suivante !

      PRÉSENTATION PRÉLIMINAIRE, IMAGINEZ-VOUS « ÎLOTIER COMMERCIAL »* !

      – son cadre : « Commerce et service »,« Cross canal »,« GRC ou CRM ». Cible consommateurs !
      – son travail de relations humaines de 18 à 67 ans, après formation et permis de conduire !
      – son implantation de proximité réelle dans des îlots parmi les 36 000 communes de FRANCE !
      – son impact en réseau national pour la progression de l’emploi, la compétitivité, la croissance !

      * Nominé aux concours des “Meilleures visions sur l’Entreprise du 3e Millénaire” le 5 décembre 1994 à PARIS

      La Transmission de mes Acquis d’Expérience TAE passe par le «Tutorat» d’un Leader en innovation méthodologique ! Membre 2015 de l’Association ICDD ===> Innovation Citoyenne et Développement Durable.

  7. Lydia

    Je te fais signe également pour la suite > création de projet . 🙂

  8. ROCHARD

    Bonjour,
    bravo pour cette introduction sur le sujet !! très envie de lire la suite…
    car je me lance dans un projet et il est difficile de matérialiser par écrit cela…
    un petit éclairage peut être?
    merci par avance
    kris

    • Bonjour, si vous avez une idée le plus simple est que vous trouviez la façon la plus simple de l’expliquer. Puis ensuite sur une feuille de papier et autour de cette phrase, dessinez des branches et associez les idées qui vous viennent à l’esprit et qui sont liées à votre idée de départ puis continuez à étendre un maximum votre idée et vous l’aurez conceptualisée. Bon courage.

  9. martin

    Je souhaiterais aussi la suite, sur la conception svp

  10. thomas

    Bonjour Vincent,
    Je suis également intéressé pour découvrir la suite de ton article sur le passage du concept au projet,
    Merci!

  11. Cecile

    Bonjour Vincent,
    serait il possible de recevoir la suite de cet article SVP? Je suis restée sur ma faim.
    Merci d’avance, cordialement!

  12. Salim

    Bonsoir Vincent
    Merci pour ton article cela m’a aidé, ok pour la suite
    A bientôt

  13. Germaine

    superbe article ça donne envie d’y croire et de se lancer une bonne fois pour toute!

Trackbacks for this post

  1. C’est quoi la créativité ? | Creative Technologist
  2. De la naissance d’une idée &agrave...

Laisser un commentaire